décembre 12, 2018

On Side à la rescousse!

Trois étapes générales constituent généralement une restauration « générale » : urgence, devis/approbation et reconstruction/réparation.

1. URGENCE

Les endroits endommagés sont retirés ou traités, au besoin. Tout ce qui est mouillé est séché, ce qui est sale est nettoyé, et les articles qui ne peuvent pas être nettoyés, séchés ou réparés (non récupérables) sont retirés.

Que se passe-t-il lors d’une « urgence »?

Le gestionnaire de projet contacte la personne autorisée pour organiser nos ressources afin d’atténuer les dommages supplémentaires. Une fois les dommages minimisés, le gestionnaire de projet présente en détail l’ampleur des travaux. Cela lui permet de documenter le plan pour la prochaine phase de la restauration ainsi que l’estimation des délais.

Ensuite, le travail est effectué et un technicien On Side vérifie l’évolution des dommages et retire l’équipement lorsqu’il est prêt.

Pour la plupart des petites et moyennes réclamations, le processus d’urgence est de dix jours ou moins.

2. ESTIMATION ET APPROBATION

Les détails des coûts associés aux travaux afin que la propriété redevienne ce qu’elle était avant la perte sont établis et convenus par toutes les parties concernées, puis appliqués.

Que se passe-t-il lors de l’estimation/l’approbation?

Le gestionnaire de projet élabore un plan de réparation détaillé, basé sur les directives d’un expert en assurance (le cas échéant, car toutes les pertes n’impliquent pas un expert) afin de restaurer les endroits endommagés. C’est ce qu’on appelle l’étendue de la réparation. Cette étendue de travail est examinée et pourrait être soumise à l’approbation de l’expert en assurance avant que On Side procède avec les travaux. Selon l’ampleur des dommages, des offres concurrentielles pourraient être demandées par l’expert en assurance. C’est ce qu’on appelle un processus d’appel d’offres. De nombreuses entreprises exigent des offres de plusieurs compagnies de restauration avant de permettre une reconstruction. Tout retard quant au processus d’appel d’offres doit être discuté et entendu à ce point-ci. Le statut de fournisseur privilégié de On Side auprès de la majorité des compagnies d’assurance nous permet de traiter votre réclamation immédiatement tout en évitant les retards.

Si la perte est inférieure à un montant déductible, elle ne deviendra pas une réclamation (qui est une perte soumise à une compagnie d’assurance). De plus, certains clients sont assurés « à titre privé », et encore une fois, l’assurance n’est pas impliquée. Pour cette raison, la personne autorisée peut simplement confirmer que On Side peut procéder à la réparation. Il n’y a pas souvent de retard lors de ce processus.

3. RECONSTRUCTION/RÉPARATION

Les matériaux sont installés et les finitions terminées afin de restaurer la propriété à son état avant la perte.

Que se passe-t-il lors de la « reconstruction »?

Une fois que l’ampleur des travaux de réparation et de reconstruction a été approuvée, le gestionnaire de projet contacte la personne autorisée afin d’organiser les premières étapes des réparations. Notre équipe On Side et nos partenaires commerciaux se chargent de la perte et aident à la planification en fonction de tous les détails des travaux. Les mises à jour de la progression et du statut des travaux sont documentées par le gestionnaire de projet.

Une fois la restauration terminée, nous nous assurons que la qualité des matériaux de réparation, des techniques de réparation et de la finition décrite dans l’estimation est conforme aux normes de réparation professionnelles. Un certificat d’achèvement devra être signé et documenté.

L’échéance de la phase de reconstruction varie grandement en fonction de la disponibilité des ouvriers, du stock des matériaux, des approbations réglementaires, ainsi que du choix et de l’approbation des matériaux, des finitions et des couleurs par le propriétaire. Le gestionnaire de projet doit clairement indiquer les attentes au propriétaire et renforcer l’importance du rôle de la personne autorisée dans le respect de l’échéancier lors de la reconstruction.